fbpx

Implication du zinc dans la fertilité

Vous avez peut être entendu parler du zinc, peut-être pas. On ne l’évoque pas toujours dans un contexte médical et on y porte une grande attention en naturopathie. Alors qui est-il ? A quoi sert-il ? Et pourquoi est-ce important d’en avoir au quotidien (notamment dans un projet bébé) ?

Concrètement c’est quoi le zinc ?

Le zinc (zn) est un oligo-élément dont les études scientifiques sont assez récentes. Longtemps considéré comme sans importance pour la santé, il est aujourd’hui mis en évidence dans de nombreuses réactions et systèmes.

L’organisme ne contient que peu de trace de zinc (2,5g dans tout le corps seulement). C’est pourtant le deuxième métal le plus abondant dans le corps après le fer.

On le trouve principalement dans les muscles (60 à 65%), dans les os (20%) et en moindre mesure dans la peau et le foie.

Les tissus les plus riches en zinc sont la prostate, les cheveux et l’œil.

boule étoilée

A quoi sert-il ?

Les bienfaits du zinc sont multiples pour le bon fonctionnement de l’organisme. Il est présent dans plus de 200 réactions chimiques et joue notamment un rôle important dans le métabolisme des protéines, des glucides et des lipides. Il contient plus de 300 enzymes et interviendrait également dans :

  • Le système endocrinien en boostant la synthèse des hormones (testostérone notamment) et en stabilisant diverses hormones comme insuline, gustine, thymuline. Ainsi il régule le taux de sucre dans le sang (insuline).

  • L’immunité en augmentant la synthèse des lymphocytes T. Il est également indispensable au goût et à l’odorat.

  • L’inflammation en luttant contre le vieillissement prématuré des cellules grâce à sa forte action antioxydante. Il permet également la production des prostaglandines (composés pouvant exercer une action anti-inflammatoire) à partir des acides gras polyinsaturés ( Oméga 3 et 6).

  • la cicatrisation ce qui le rend essentiel pour la qualité de la peau et contribue au bon état des cheveux.

  • la reproduction et la sexualité.

  • Les processus liés à la croissance,

Quel est le lien entre zinc et fertilité ?

Un apport insuffisant de nutriments antioxydants nuit à la fertilité. Au niveau des spermatozoïdes, le stress oxydatif peut occasionner des lésions susceptibles de diminuer le pouvoir fécondant ou d’empêcher l’embryon formé de se développer normalement (ce qui occasionne une fausse couche chez la femme).

Quand l’homme ou la femme sont en carence de zinc, leur taux de progestérone est faible et des anomalies chromosomiques, peuvent provoquer un hypogonadisme (testicules trop petits).

En effet, cet oligo-élément est contenu en grande quantité dans le sperme et joue un rôle dans le développement testiculaire, conditionne la concentration, la mobilité et la vitalité des spermatozoïdes.

Certains essais de supplémentation en antioxydants (zinc, vitamines C et E…) chez l’homme ont donné de bons résultats, tels qu’une amélioration de la mobilité des spermatozoïdes (ce qui facilite la fécondation) ou une augmentation des grossesses menées à terme.

En l’état actuel des connaissances, les scientifiques s’accordent sur l’intérêt de la correction des déficits, plutôt que d’une supplémentation à fortes doses.

Les apports quotidiens sont de l’ordre de 12 mg/L pour l’adulte, 15mg/L pour la femme enceinte et jusqu’à 25 mg/L pour la femme allaitante. Les personnes végétariennes ou végans ont des besoins augmentés de 3 à 4 mg/jour. Il est estimé qu’environ 10% de la population manque d’un apport quotidien de zinc.

La dose limite de sécurité a été fixée à 15 mg par jour, tous apports compris (aliments, voire compléments alimentaires)Puisqu’elle est très proche de l’apport nutritionnel conseillé, le cas échéant, il faut être très vigilant sur la teneur des compléments alimentaires.

plateau huitre

Conseils naturopathiques

Alimentation :

Comme toujours on privilégie l’apport alimentaire avant d’envisager une complémentation. Les aliments d’origine animale sont les plus riches en zinc, et leur zinc est mieux absorbé par l’organisme. L’organisme absorbe généralement entre 15% à 40% du zinc contenu dans les aliments.

Sources :

  • On retrouve le zinc (d’origine animale) dans : les fruits de mer, les crustacés (notamment les huîtres), les abats, la viande et le fromage.
  • Viennent ensuite les oléagineux, les produits céréaliers non raffinés, les œufs et les légumineuses.
  • Dans une moindre mesure on en retrouve aussi dans la pêche, orange, betterave, graines (courge, lin, chia, sésame), cacao, courges entières.

Complémentation

Avant toute complémentation je vous invite à vous rapprocher de votre médecin traitant ou d’aller directement au laboratoire de votre ville afin de demander un dosage sanguin pour vérifier votre taux de zinc. A très fortes doses, le zinc peut provoquer des troubles digestifs, nausées voire vomissements.

Les normes laboratoires sont fixées entre 10 et 20 µmol/L. (ou mg/L selon les laboratoires).

Interactions :

Les suppléments de zinc sont mieux assimilés lorsqu’ils sont ingérés à jeun car : 

  •  les suppléments de fer, de cuivre ou de calcium, diminuent l’assimilation du zinc : il vaut donc mieux les prendre à distance des repas (au moins à 2 heures d’intervalle).

     

  • L’acide phytique présent dans les céréales complètes ou les légumineuses, diminuent l’assimilation du zinc en le piégeant dans le tube digestif.

De plus : 

  • On évitera également de prendre du zinc en cas d’infection bactérienne, au risque de favoriser la prolifération de bactéries.
  • Les suppléments de zinc diminuent l’assimilation de certaines familles d’antibiotiques ainsi que du strontium (qui peut être prescrit en cas d’ostéoporose). Il est conseillé de prendre ces médicaments à distance (au moins à 2 heures d’intervalle).

Bibliographie

Mémoire naturopathie : Préconception consciente (Aurélie FELIU)

Zinc – Origine, Bienfaits, Vertus, Posologie – Nutrimea

Zinc – Rôles, besoins et sources alimentaires – Doctissimo

courge
bande bois

Cet article t’a plu ? Tu connais des personnes qui pourraient avoir besoin de le lire ? Partage le !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire